Livraison et installation des containers pour notre construction

Voici la vidéo de la livraison de nos containers. Laissez-nous vos commentaires.

Nous vous présentons le projet de notre construction en container . Il s’agit de l’extension de notre maison pour réaliser une nouvelle salle de bain, l’agrandissement d’une chambre et créer un garage. Nous allons vous faire partager notre expérience en vous expliquant étape par étape la réalisation des différentes phases de travaux.

Voici l’étape la plus impressionnante de notre construction containers : la livraison et l’installation des containers sur notre terrain. Cela fait plusieurs mois que nous avons initié ce projet et après toutes les étapes préalables au démarrage du chantier : la réalisation des plans l’obtention du permis de construire la recherche des artisans etc… c’est enfin le jour J : nous recevons les containers et ils seront installés de manière précise et définitive. C’est alors que commencera véritablement le chantier.

 

Premier container

Le camion-grue arrive en premier, il se met en position en attendant l’arrivée du premier container. Le premier container arrive. On le découvre à ce moment-là car on ne choisit pas ses containers lorsqu’on les achètent d’occasion. Nous avons délibérément opté pour des containers d’occasion plutôt que pour des containers neufs (plus d’infos en bas de la page).

Les containers font 40 pieds, ce sont quasiment les plus longs : 12m20 (plus d’infos en bas de la page). Comme le terrain est entouré d’arbres, il faut faire des manœuvres pour positionner la remorque au mieux. Dans cette configuration, la grue ne peut pas prendre le container par ses 4 coins. Le déchargement se fera donc en 2 temps : tout d’abord la grue va tirer le container pour le faire glisser sur son propre plateau puis elle le prendra par ses quatre coins pour le mettre en place.

La manœuvre a commencé et il a fallu s’y reprendre plusieurs fois car que le container a été un peu récalcitrant. Finalement il a fini par glisser de sa remorque et on a pu le mettre sur la remorque du camion grue .

Lorsque le container s’élève enfin c’est un moment assez fort. Nous voyons notre projet qui prend corps après de nombreux mois de travail de préparation. C’est un grand moment de satisfaction

La mise en place est assez lente mais petit à petit le container va rejoindre sa place. Pour ne pas faire d’erreur nous avons tracé des repères sur les plots sur lesquels il va reposer. C’est donc le moment de vérité et on va vérifier si nous avons bien implanté les plots faits au préalable.

Lorsque le container est posé, il faut bien le caler et bien le positionner, c’est encore un travail de précision et de minutie.

Le container n’est pas encore tout à fait là où on voudrait qu’il soit, il n’est pas encore sur ses repères. On le manipule encore avec une barre à mine pour le déplacer sur les platines en métal de manière à voir apparaître les repères placés préalablement.

Il est désormais bien positionné à environ un centimètre près : on est assez contents de nous. Dès que le container est posé le soudeur entre en action. Il va souder les coins ISO sur les platines métalliques de manière à solidariser le container aux fondations.

Deuxième container

Pendant ce temps, le camion grue se repositionne car le 2ème camion avec le 2ème container est arrivé. Il est déjà rentré sur le terrain et il est en position pour qu’on puisse le décharger. Avant de le mettre en place, on enlève ses portes parce on n’en a plus besoin. Cette face du conteneur sera en contact avec le premier container qu’on vient de poser. On ne pourra plus manipuler les portes, elles pourraient être gênantes à l’avenir si l’on souhaitait faire communiquer les containers entre eux à cet endroit. Donc par précaution on les enlève avant de l’installer.

Pour ce 2ème container on procède de la même manière que pour le premier container, c’est-à-dire qu’on le fait glisser de sa remorque sur le plateau du camion grue pour, après, le prendre par ses 4 coins et le mettre en place.

Le 2ème container a été posé. Il est bien positionné contre le premier comme prévu. La mise en place s’est déroulée sans difficulté. Le soudeur intervient à nouveau pour fixer ce container à ses platines.

Troisième container

Le 3ème container arrive dans la foulée et tout de suite on procède à l’installation. Comme pour les 2 premiers, la manœuvre est identique : on fait glisser le container de son camion au camion grue pour pouvoir le prendre par ses 4 points et le positionner.

Une fois le 3ème container installé, le soudeur termine sa mission et la mise en place est terminée.

Une journée très positive

Le déplacement de containers est affaire de spécialistes.Tout s’est très bien déroulé, l’opération n’a pas été vraiment très longue puisqu’elle s’est étalée sur 4h30 à 5h pour 3 containers. On remercie toute l’équipe de la société de transport, les chauffeurs comme le grutier, qui ont fait preuve tout au long de leur intervention d’un grand professionnalisme. Ils se sont montrés compétents et patients.

Nos containers sont donc arrivés à bon port et ont été bien installés. Nous vous proposerons bientôt une autre étape de notre construction container.

Des containers d’occasion

On peut se poser la question de savoir s’il faut choisir des containers neufs ou d’occasion pour construire.

En ce qui nous concerne nous avons choisi des containers d’occasion pour plusieurs raisons : tout d’abord le coût n’est pas le même, il y a un écart de 1 à 3 entre le neuf et l’occasion et pour notre projet, par exemple, la différence s’élevait à 11 000€ environ au final.

L’autre intérêt d’utiliser des containers d’occasion est que l’on réemploie des produits industriels qui n’ont plus d’utilité. Il y a donc un aspect environnemental qui nous motivait fortement (bien entendu il y a d’autres types de construction qui répondent également à un souci écologique).

Évidemment il y a un petit risque avec des containers d’occasion parce qu’ils peuvent êtres cabossés ou abîmés. C’était d’ailleurs un petit peu le cas pour les nôtres. Au final ce n’est pas forcément un inconvénient. Il faut faire un travail de débosselage qui n’est pas très compliqué.

Les containers d’occasion sont vendus avec une garantie d’étanchéité, ils ne sont pas complètement hors d’usage et sont donc tout à fait opérationnels et suffisants pour faire de la construction.

Livraison et installation des containers

La dimension des containers

Si vous voulez connaître les dimensions des containers et que vous regardez sur internet vous allez trouver des dimensions qui sont parfois un peu différentes d’un site à l’autre. Il faut savoir que les containers sont régis par des normes internationales. Leurs dimensions sont exprimées mesure impériale (en pieds).

Il y a 2 dimensions de containers très courantes : les 20 pieds et les 40 pieds. Il existe aussi des containers plus grands ou plus petits mais ils sont moins courants et assez peu fréquent en Europe. L’erreur que l’on peut avoir sur ces dimensions vient de la conversion des pieds en centimètres ou en mètres. On voit en général 12m20 mais on trouve d’autres dimensions 12m19 par exemple. En réalité lorsqu’on convertit 40 pieds en mètres on obtient 12 mètres 19 centimètres et 2 millimètres. C’est la dimension précise des containers 40 pieds.

Il en va de même pour la hauteur. Les hauteurs sont standardisées. Il y a plusieurs hauteurs standards.

Nos containers sont des « High Cube » qui font 9,6 pieds de haut. Quand on convertit, on obtient 2m92 et 6 voire 7 millimètres.

Pour ces containers High Cube, la hauteur intérieure est très intéressante puisqu’elle est au-delà de 2 mètres 50. Elle fait environ 2m70 (ça peut varier de quelques millimètres d’un constructeur à l’autre).

Pour finir, la largeur est identique d’un container à l’autre : elle fait exactement 8 pieds donc quand on convertit ça donne 2 mètres 43 centimètres et 8 millimètres.

Quant à la largeur intérieure elle est de 7,7 pieds ce qui donne 2 mètres 34 centimètres et 6 ou 7 millimètres.

Plus d’informations.