Soudure des containers de notre construction

 La soudure est la nouvelle étape de notre construction en containers pour l’extension de notre maison. Les étapes précédentes étaient la livraison des containers et leur découpe.

Souder les containers entre eux et aux fondations

La soudure intervient à J+2 dans l’avancement de notre construction.

Souder les containers entre eux est essentielle à la stabilité de l’ensemble.

Le jour de la livraison en attendant de finaliser tous les points d’ancrage, les containers ont été déjà soudés aux fondations sur quelques platines : les containers doivent être solidarisés aux plots en béton par l’intermédiaire de platines en métal ancrées dans ces derniers. Une étape supplémentaire est indispensable pour garantir l’intégrité de l’ensemble souder les containers entre eux.

Cette tâche primordiale et conséquente a été confiée à un professionnel car in s’agit d’un travail très technique. Les soudures doivent impérativement être étanches. De plus un matériel professionnel est indispensable pour une telle technicité et une tâche de cette ampleur.

Pour notre chantier, la liaison des containers entre eux représente plus de 50 mètres linéaires de soudure : inutile de croire qu’on peut le faire facilement avec un poste à souder à baguettes. Pour info, le poste à souder de notre soudeur fonctionnait en 380 Volts avec un apport d’argon.

Les surfaces doivent être décapées avant d’être soudées : la rouille et les peintures sont éliminées sur toutes les surfaces devant être soudées. La soudure dégageant beaucoup de chaleur et faisant bruler la peinture de l’autre côté de la tôle, il ne faut rien laisser d’inflammable derrière les parois.

Les parties supérieures des containers sont reliées en premier pour une meilleure stabilité de l’ensemble. Comme il y a un espace entre les containers, on place une plaque d’acier plate à cheval sur les deux containers longitudinaux. Ainsi la plaque correctement soudée garantie à la fois l’intégrité de l’ensemble et son étanchéité. Pour la liaison entre les deux containers longitudinaux et le troisième qui est perpendiculaire, il y a une petite différence de niveau : les cadres aux extrémités des containers sont plus hauts que les bords longitudinaux. Notre soudeur a donc dû réaliser des pièces métalliques prenant en compte cette différence.

Ensuite, on soude les parties verticales et enfin les dernières jonctions entre les containers et le sol.

On soude aussi les coins ISO et on les occulte pour éviter toute infiltration.

Pour notre cas, vous le verrez dans les prochaines étapes, notre construction sera entièrement bardée et recouverte. On ne verra donc plus les containers et ils ne seront plus soumis aux intempéries. On a, quand même, préféré que tout soit étanche.

L’intervention du soudeur s’est étalée sur presque 3 semaines car il a fallu tenir compte des aléas climatiques et du planning chargé du soudeur à cette période. Mais en réalité ce travail a duré 4 à 5 jours.

Souder pour renforcer la structure

Après avoir souder les containers entre eux à aux fondations, nous devons renforcer la structure.

Les deux containers du garage sont ouverts sur quasiment toute leur longueur. La structure globale des containers est donc fragilisée : les longerons longitudinaux sont devenus très souples.

Nous allons donc renforcer l’ensemble avec des poutrelles en acier placées dans le sens transversal.

Nous allons ainsi rigidifier la partie supérieure. Les plafonds ne bougeront plus.

Etant d’occasion, nos containers sont déformés notamment ai niveau des plafonds. Il faut donc ajuster les poutrelles au toit des containers.

Un soudeur professionnel se charge de ce travail.

Pour ne pas gêner l’installation ultérieure de la charpente en bois, on fait très attention à bien placer les poutrelles.

On décape le métal pour pouvoir souder dessus, puis on soude les poutrelles sur chaque bord extérieur des containers et à la jonction entre eux.

Après avoir installé les poutres, on découpe le surplus et on en profite pour souder des cornières en périphérie des containers pour faciliter la future installation de la charpente.

Ce renforcement représente 2 jours de travail pour un soudeur.

Cette étape terminée, nous vous donnons rendez-vous pour la suite du chantier.